Le Site de la Communaute Francophone de Delhi

Concerts, spectacles, danse, expositions, théâtre

Vous entendrez parfois dire qu'il n'y a pas grand chose à faire à Delhi. C'est vrai si l'on attend que l'on nous apporte "tout sur un plateau". Il y a énormément de spectacles à Delhi, essentiellement axés sur la culture indienne, mais pas uniquement. Celle ci est vaste, intéressante et c'est l'occasion où jamais de vous y plonger. En outre, la plupart des spectacles sont gratuits. Ne renoncez pas dès le départ, même si cela vous paraît rébarbatif.

Pour tous les spectacles, référez vous aux publications citées :

•  The Time Out qui parait tous les 15 jours.
•  The Delhi City : Complete Guide and Magazine. Tous les programmes des spectacles pour les deux semaines à venir, en vente le lundi, 20 roupies.
• Le supplément mensuel "Outlook city limits"de l'hedomadaire "Outlook" disponible la première semaine du mois.
•  The Delhi Diary. Tous les programmes pour le cinéma, les concerts, les spectacles, sorties. En vente le Lundi pour 10 roupies, valable une semaine.
•  First City , Delhi 's city Magazine, mensuel pour 50 roupies. Tous les programmes, bien présentés, et des articles sur la vie culturelle.
• Delhi City Limits - Revue interessante, bons articles, adresses de magasins et restaurants et spectacles.
•  Site reprenant les événements ayant lieu à Delhi : www.delhimarket.com
•  Enfin, un guide édité par Outlook très bien fait et très complet avec notamment une liste exhaustive des marchés de Delhi (avec plan détaillé). Ce guide vient de paraître . Référence "Delhi & NCR city guide" par "Outlook city limits".

Pour recevoir des invitations pour les spectacles, musiques ou autres et les expositions il est bon de s'inscrire sur les listes de :

•  L'Alliance Française de Delhi
2 Lodhi Estate, 51 01 20 91-94

Site : www.afindia.org

En outre des cours de français qu'elle dispense, l'Alliance Française propose des projections de films en français, des rencontres avec des artistes (musiciens, danseurs etc), des expositions photographiques, mais également un salon du livre, et bien d'autres encore !

•  Delhi Society of Music
8 Nyaya Marg ; 26 11 53 31
Pour être membre de cette « society », un parrain est nécessaire et il faut verser une contribution d'entrée de 500 roupies puis 300 roupies de renouvellement par an.

•  Neemrana Music Foundation
50 Nizzamuddin East; 2435 59 20 ou 24 35 59 10 ; Une contribution volontaire est acceptée afin de promouvoir la musique classique en Inde. Les spectacles sont d'excellente qualité. Leur site : www.tnmf.org.

•  Les ambassades, notamment française, italienne, hongroise… organisent aussi de nombreux spectacles de qualité de facture occidentale. Tenez-vous au courant !

Traditionnellement, le théatre indien, mais aussi la danse, la peinture ainsi que les séries télévisées sont fortement inspirés par les épopées mythiques du Ramayana et du Mahabharata. Le Ramayana raconte l'histoire du roi Rama, envoyé en exil avec sa femme Sita et son frère Laksham. Le méchant roi des démons, Ravana, enlève Sita et l'amène au Sri Lanka. Les deux frères, avec l'aide du roi des singes Hanuman, délivrent Sita. Rama est vénéré comme une incarnation de Vishnu.
- La Mahabharata raconte l'histoire de cinq frères (les Pandava) qui combattent le clan des Kaurava. Les Pandava, dans la bataille finale, sont guidés par Krishna. Un des épisodes du Mahabharata est la Bhagavad Gita qui reprend le discours de Krishna à Arjuna (un des frères). Ce texte est considéré comme l'essence de la religion et de la philosophie hindoue.

La danse, autrefois sacrée et donc très codifiée au niveau des gestes et des costumes est particulière d'une région à l'autre. Ainsi dans le Nord, c'est le style Kathak qui prédomine, alors que dans le Kerala c'est le Kathakali, le Bharat Natyam dans le Tamil Nadu et l'Orissi dans l'Orissa. Les thèmes sont essentiellement ceux des deux épopées indiennes. La musique qui accompagne les danseurs se sépare en deux courants principaux, l'Hindustani dans le Nord et le Carnatic dans le Sud.

Les origines de la musique Hindustani sont très anciennes. Le raga donne la ligne mélodique et le tala, le rythme. A partir d'un raga le maître improvise. Les principaux instruments sont le sitar et le sarod ( deux instruments à corde), le shenai ( à vent) et les tablas (percussions).

Le Carnatic est aussi constitué d'un raga et d'un tala mais la mélodie est souvent beaucoup plus structurée et le rythme plus insistant. Les instruments diffèrent : le veena, sorte d'immense sitar, le violon, le ghatam (pots de terre), la flûte et le midrangam (tambour).