Le Site de la Communaute Francophone de Delhi

Hospitalisations générales et spécialisées

 

  • Les hôpitaux publics indiens, dont certains ont un niveau de soins de bonne qualité, sont en pratique inutilisables par les Occidentaux, car les conditions d'hébergement ne sont pas compatibles avec les habitudes de nos contrées.
  • Les hôpitaux privés quant à eux présentent des conditions d'hébergement pouvant même être luxueuses, à condition d'y mettre le prix, ce qui dépend du type d'assurance dont on bénéficie.

Tout hôpital d'une certaine importance possède un équipement satisfaisant et souvent d'une infirmière pour un à deux lits. Mais leur niveau de compétence est très limité, et leurs capacités de communication sont limitées puisqu'elles viennent pour l'essentiel du Kerala et ne maîtrisent pas toujours l'anglais.

La carence générale, le niveau d'hygiène et la mauvaise formation du personnel paramédical entravent la surveillance. Le niveau médical est variable, avec une tendance générale à recourir abondamment aux examens paramédicaux, et à se lancer dans des interventions dépassant la compétence des équipes. Cela n'est bien entendu pas le cas de tous les hôpitaux ni de tous les médecins.

En pratique, la couverture médicale sur Delhi est très bonne, par contre nulle ou vraiment limite en dehors des très grandes villes (Delhi, Bombay, Calcutta, Madras).

D'autre part, le niveau de compétence est lié au médecin référent, et peut donc varier au sein d'une même structure.

Les hôpitaux référencés sur ce site sont donc ceux dont les standards ressemblent le plus aux critères de médecine et d'accueil de type européen.